Rémunération

Le salaire fixe et variable

07/01/2013

En échange de votre travail, vous recevez tous les mois un salaire. C’est votre contrat de travail qui précise son montant fixe. Dans votre société, on vous verse également une part variable ? Que signifie ce terme et comment le calcule t-on ? Quelques clés pour comprendre.

Le salaire fixe et variable

> Le salaire fixe : le socle

On peut définir ce salaire comme étant celui de base. Vous le recevez tous les mois pour un certain nombre d’heures. C’est la part de votre rémunération qui ne bouge pas, sauf, bien sûr, lorsque vous obtenez une augmentation ou si vous avez des absences.

Comment est-il déterminé ? Il est librement fixé par un accord entre vous et votre employeur. Selon votre statut (cadre, employée, intérimaire…), votre qualification, votre poste et votre niveau hiérarchique, il est plus ou moins important. Votre amie qui effectue le même emploi dans une autre entreprise est moins bien payée ? C’est normal. Dans le secteur privé, son montant varie d’une société à une autre. À vous d’accepter ou non le salaire que l’on vous propose lors de votre embauche.

Votre employeur doit cependant respecter :

  • Un montant mensuel brut au moins égal au SMIC.
  • Le salaire minimum garanti par la convention collective du secteur d’activité de votre entreprise.
  • La loi sur les heures supplémentaires.
  • L’égalité des salaires entre hommes et femmes.

Bon à savoir : le salaire brut est la rémunération avant la déduction des retenues sociales obligatoires : cotisations sociales, CSG, CRDS. Le salaire net est celui que vous percevez, une fois ces charges déduites.

> Le salaire variable : le supplément

Votre salaire est composé d’une part variable ? C’est un bonus qui s’ajoute à votre part fixe. Pour vous c’est un facteur de motivation : il dépend d’objectifs quantitatifs et/ou qualitatifs.
  • Comment est-il déterminé ? Votre entreprise définit des objectifs à atteindre. Elle s’appuie sur des données individuelles ou collectives. Dans le premier cas, on étudie les performances salarié par salarié pour verser, ou non, la part variable. Dans le deuxième cas, on se fonde sur le résultat global de la société pour la distribuer.
  • Dans quelles conditions est-il versé ? La réponse est sur votre contrat : vous y trouverez les modalités (sous forme de montant fixe ou de pourcentage de votre salaire, paiement par mois, trimestre ou année…) et le niveau de rendement exigé de l’employé ou de l’entreprise pour que les primes prévues au programme soient versées.

Bon à savoir : Vous souhaitez évaluer votre part variable ? Renseignez vous sur les critères de rendement : sont-ils établis d’avance ou alors partiellement ou entièrement discrétionnaires ? Dans ces derniers cas, difficile de jauger son exactitude !


L’ASTUCE KALLIGO

La part variable vous encourage à vous impliquer et à prendre en compte vos objectifs. Vous avez du mal à faire le lien entre votre bonus et votre contribution à la performance de l’entreprise ? N’hésitez pas à vous faire expliquer clairement son fonctionnement par votre responsable. Cela lui servira autant qu’à vous : la reconnaissance de votre contribution doit être objective pour être efficace.

 

Note (4 votes)

Notez cet article (Cliquez sur les étoiles)

Ajouter un commentaire

1000 caractères max

Rédiger un commentaire

Pour publier votre commentaire, veuillez-vous identifier.

Se connecter

Vous n’avez pas encore de compte Kalligo ?
Inscrivez-vous dès maintenant en quelques clics :

S'inscrire gratuitement

Publicité

Sondage

Témoignage
de Edmon Kouadio

Responsable des Opérations - Agence maritime et de services

Votre site est une mine d'or, de Word, en passant par Excel, sans oublier les fiches pratiques et bien d'autres docs, je suis comblé. Mes tâches se trouvent facilitées. Grand merci à vous !