Maternité

Grossesse : à quoi prétendre ?

26/11/2012

Votre nouveau statut de femme enceinte vous donne accès à des conditions de travail particulières. Focus sur vos droits.

 

Grossesse : à quoi prétendre ?

> 4 MOIS DE CONGÉ DE MATERNITÉ

Pour préparer physiquement et matériellement l’arrivée de bébé, vous avez le droit de stopper votre activité professionnelle : c’est le congé maternité. Il est de 16 semaines si vous êtes salariée. Ces semaines peuvent se prendre de façon modulable soit avant l'accouchement, soit après (en accord avec votre médecin).

Bon à savoir

 

  • Si vous accouchez avant la date prévue, la date initialement programmée de fin de congé maternité ne change pas.
  • S'il s'agit de votre 3ème enfant, votre congé est étendu à 2 semaines supplémentaires.
  • Vous attendez des jumeaux ? 34 semaines de repos ne seront pas de trop ! Pour des triplés, 46 semaines vous seront accordées.

> UNE RÉMUNÉRATION MOINDRE

Pendant votre congé maternité, vous percevez des indemnités journalières égales à votre salaire journalier net (c’est-à-dire diminué des cotisations sociales et de la CSG), versées par la Sécurité sociale.

> DES CONDITIONS DE TRAVAIL AMÉNAGÉES

Cours de préparation à l’accouchement, examens médicaux… Les neufs prochains mois vont être bien remplis ! C’est pourquoi la loi vous permet de vous absenter de votre poste. De son côté, votre employeur est en droit de vous demander un justificatif, comme un certificat médical par exemple.

Bon à savoir
Nombre de conventions collectives prévoient également des pauses et des aménagements d’horaires à partir du 3e ou du 4e mois de grossesse. Par exemple :

  • finir plus tôt pour éviter les transports surchargés ;
  • bénéficier de pauses régulières au cours de la journée.

> UN LICENCIEMENT EST-IL POSSIBLE ?

Vous avez peur de perdre votre emploi à l’annonce de votre grossesse ? Soyez rassurée. Dès lors que votre état a été constaté et un certificat médical fourni, vous ne pouvez pas être licenciée, sauf pour faute grave ou suppression du poste pour un motif étranger à votre grossesse (licenciement économique, par exemple). Et cela pendant toute la durée de votre grossesse, de votre congé maternité et les quatre semaines suivantes.


L’ASTUCE KALLIGO

Certaines conventions collectives prévoient le maintien du salaire intégral par l'employeur, sous déduction des indemnités payées par la CPAM. Le nom de la convention qui vous est applicable apparaît sur votre bulletin de salaire. N'hésitez pas à la consulter !

 

Note (0 votes)

Notez cet article (Cliquez sur les étoiles)

Ajouter un commentaire

1000 caractères max

Rédiger un commentaire

Pour publier votre commentaire, veuillez-vous identifier.

Se connecter

Vous n’avez pas encore de compte Kalligo ?
Inscrivez-vous dès maintenant en quelques clics :

S'inscrire gratuitement

Newsletter

Recevez chaque semaine nos infos et astuces par email !

Témoignage
de Christian

Retraité

Excellentes fiches Power Point, pas si faciles à trouver... Félicitations !