Droit social

Un collègue ivre au travail ? Les clés pour l’aider… Interview de Thierry Turpinat

03/12/2010

Un de vos collègues est ivre, mais que faire ?! En parler à la DRH ? Faire l’autruche ? Lui passer la tête sous l’eau froide ?

Thierry Turpinat, formateur, chargé de prévention et président de l’association Prevalcadd, répond à nos interrogations sur le sujet.

 

Un collègue ivre au travail ? Les clés pour l’aider… Interview de Thierry Turpinat

Kalligo : Au bureau, comment réagir face à une personne alcoolisée ?
Thierry Turpinat : Il y a aujourd’hui 45 000 morts par an à cause de l’alcool et c’est la deuxième cause de mortalité en France. On considère qu’une personne sur vingt a une problématique d’alcool. Au bureau, vous avez peut-être déjà été en présence d’un collègue pour  lequel vous avez un doute : des yeux qui brillent, une haleine chargée… Pas toujours évident de savoir quoi faire ! Il y a d’abord ce que nous appelons la phase de repérage : il s’agit de faire la distinction entre quelqu’un qui a un peu trop bu suite à un pot ou un déjeuner, et quelqu’un qui boit régulièrement… Car ivre ne veut pas dire alcoolique et alcoolique ne veut pas dire ivre. Ensuite, l’état d’une personne n’est pas toujours proportionnel à la quantité absorbée et diffère d’un individu à l’autre.


Kalligo : Comment prendre les choses en main pour l’aider ?
Thierry Turpinat : Dès le questionnement sur son état, vous devez agir : ne rien faire n’aidera pas la personne en question. Par contre, on se dit bien souvent « mais finalement de quoi je me mêle ». Car c’est souvent plus facile de fermer les yeux plutôt que de s’impliquer, mais dîtes-vous qu’intervenir, au contraire, c’est lui rendre service. Partez de faits concrets, cela peut être : un  retard à un rendez-vous qui décale votre planning, des dossiers bâclés qui ralentissent votre travail… En trouvant des raisons qui vous dérangent, cela vous donnera une vraie légitimité (et du courage !) pour agir.


Kalligo : Comment faut-il aborder la personne sans la faire culpabiliser ?
Thierry Turpinat : Toute la difficulté, c’est effectivement d’arriver à aborder la personne « comme il faut »… Surtout, ne pas la culpabiliser et rester factuel. Par exemple, vous avez rendez-vous avec un collègue : il est ivre, en retard... Au lieu de rejeter la faute sur lui et de le culpabiliser avec une phrase du type : « T’es complètement malade, tu es saoul, t’as pas vu ton état ! », dites-lui plutôt «  Ecoute, j’ai un problème, l’heure de la réunion est un peu dépassée, je pense qu’il est préférable que nous reportions le rendez-vous à une date ultérieure, et de toute façon on ne peut pas travailler dans ces conditions, je pense que tu as trop consommé , cela me pose problème … ». Il faut aborder la personne de façon à ne pas la brusquer, ni l’énerver, mais il est important de nommer les choses.


Kalligo : Concrètement, comment puis-je aider un de mes collègues qui boit ?
Thierry Turpinat : Il faut aider la personne en restant à sa place et ne pas se substituer à des professionnels : éviter par exemple de donner des conseils et ne cherchez pas les raisons qui le poussent à consommer, ce n’est pas votre rôle.
Préférez plutôt faire appel à des tierces personnes au sein même de votre entreprise : le médecin du travail, un délégué du personnel, le DRH, votre responsable de service… Plus la situation est prise tôt, plus il sera possible de l’aider. A l’inverse, si vous n’intervenez pas, ou bien trop tard, en cas de problème avéré, il sera difficile de ne pas sanctionner la personne.
En dehors de l’entreprise, vous pouvez également vous adresser à des associations d’anciens buveurs comme les Alcooliques anonymes, Vie Libre, Croix bleue, Croix d’or ou des centres de cures. Dans tous les cas, il faut tenir compte de sa personnalité et de sa sensibilité pour l’accompagner au rythme qui sera le sien. La maladie alcoolique est la maladie des émotions et il n’y a pas d’urgence en alcoologie, hormis les situations suicidaires. Il faut laisser le temps au temps …


Pour plus d’infos consultez les sites :
alcool info service : http://www.alcoolinfoservice.fr/
ANPAA : http://www.anpaa.asso.fr/html-fr/milieu/f_milieu_france.html
INPES : http://www.inpes.sante.fr/
MILDT : http://www.drogues.gouv.fr/

 

Note (0 votes)

Notez cet article (Cliquez sur les étoiles)

Ajouter un commentaire

1000 caractères max

Rédiger un commentaire

Pour publier votre commentaire, veuillez-vous identifier.

Se connecter

Vous n’avez pas encore de compte Kalligo ?
Inscrivez-vous dès maintenant en quelques clics :

S'inscrire gratuitement

Newsletter

Recevez chaque semaine nos infos et astuces par email !

Témoignage
de Fatoumata

Responsable administrative - GBS Sarl

Avec Kalligo, plus besoin de passer des journées à dessiner des modèles Excel. Il existe désormais des modèles-types directement opérationnels, et vous pouvez les adapter à tous vos besoins. Je vous invite à visiter le site. Vous ne repartirez pas insatisfait. Kalligo.com à portée de main !